12 février 2006

snapshot_30f9f54f_10fa77ce

Le réveil. Un objet que tout le monde possède mais que tout le monde déteste. Sans rire, c’est la vérité. Réfléchissez un peu. A quoi il sert ce réveil ? A vous sortir de votre sommeil à une heure où vous ne le feriez pas tout seul. Et il s’arrange toujours pour le faire au moment ou votre rêve est particulièrement intéressant. Quand vous rêvez de l’homme de votre vie par exemple. Ben oui, je ne peux pas l’avoir en vrai alors je fais comme je peux. Enfin, bref là n’est pas le sujet. Je voulais parler de mon réveil brutal de ce matin. Donc je faisais mon rêve tranquillement, et là l’horrible sonnerie du réveil qui retentit jusque dans mes songes pour m’avertir qu’il faudrait que je me lève si je ne veux pas être en retard à mon premier cours du matin. Un jour je vais faire comme dans les films, vous savez que le héros détruit son réveil pour ne plus qu’il sonne. Mais je crois que je le regretterais par la suite. Et puis je crois que j’aurais plus mal que le réveil si je commence à taper dessus. Voyez le résultat.

snapshot_30f9f54f_10fa784d

Ca ne donne rien de bon un tel réveil. J’ai les yeux collés, je suis aussi fatigué que si je n’avais pas dormi…Bref, encore une journée passée à bailler et à avoir l’air d’une idiote…Parce que croyais moi, bailler au milieu d’un amphi, c’est pas le top. Le son se propage plutôt bien si vous voyez ce que je veux dire. Et pourquoi ils ne vendent pas des réveils plus modernes dans le coin ? Maintenant on en fait qui réveillent au son de la radio où même de notre CD préféré mais non, ici on en a seulement avec cet horrible « BIP…BIP » qui met encore plus de mauvaise humeur. Remarquez ce retard est peut être du à ce qui s’est passé dans la région. On a toujours un train de retard depuis paraît-il… Enfin voilà, je ne suis pas terrible au réveil mais puisqu’on est amené à faire plus ample connaissance, autant commencer par le pire et avoir le meilleur ensuite.

snapshot_30f9f54f_70fa79b2

Petit tour devant le miroir pour ne pas avoir l’air ahuri à la table du petit déjeuner, surtout à côté de la Lise toujours bien coiffée, bien maquillée même au saut du lit. C’est à se demander comment elle fait. Mon dieu, c’est vraiment moi là dans ce miroir ? Ce n’est pas possible, c’est un miroir déformant où alors je ne ressemble vraiment à rien. Pas de panique ça va s’arranger, tu ne dois pas encore avoir les idées très claires. Bon allez, un peu d’eau sur le visage pour avoir l’air fraîche, remettre un peu d’ordre dans mes cheveux et ça devrait aller. A part ce stupide miroir qui s’entête à me renvoyer une image de moi déformée. Je me demande où ils les trouvent leur miroir. Sûrement aux puces, au milieu d’articles de foires d’occasion. Après tout, ce n’est que pour les étudiants, pas la peine de se creuser la tête pour trouver du mobilier. En attendant, l’étudiant que je suis aimerait bien pouvoir savoir quelle tête elle a vraiment ce matin.

snapshot_30f9f54f_10fa6463

Même avec tous mes efforts, je me sens de suite complexée en arrivant dans la cuisine. Lise, éclatante de beauté comme tous les matins, est assise devant son assiette…en sous-vêtements sexy… Elle est bien gentille, mais elle aurait quand même pu passer quelque chose de plus décent après sa folle nuit d’amour avec son homme…Enfin l’homme qui devrait être mien mais qui ne l’est pas. Mon meilleur ami, Douglas Touguézeur. On s’est connu à l’orphelinat quand on était tout petit et depuis on ne s’est plus quitté. Il se pourrait bien qu’on soit les seuls rescapés de la catastrophe. Bizarrement, personne n’a jamais pu trouver qui était nos parents bien qu’on ait retrouvé une grande majorité des registres d’Etat civil dans les ruines des Archives. Pas de racine, un nom de famille choisi dans une liste…Voilà ce que nous sommes.
Enfin revenons à ce dont je parlais juste avant. Mon meilleur ami. L’homme avec qui j’aimerais passer le restant de mes jours mais qui n’a d’yeux que pour sa petite amie, blonde et fière de l’être. Et je dois me contenter d’être seulement celle à qui il peut tout confier, qui le conseille dans ses choix… Si j’étais vraiment méchante, je pourrais sans problème les séparer étant donné qu’il me fait entièrement confiance. Mais je ne sais pourquoi, quelque chose me retient et m’empêche de détruire son couple, même si je suis folle amoureuse de lui. Voilà après m’avoir vue au réveil, vous connaissez le plus grand secret de ma triste vie.

snapshot_30f9f54f_30fa6501

Mais malgré ça, je continue à vivre et pour vivre, il faut manger. Sauf quand mes camarades de dortoirs ne m’ont rien laissé. Heureusement que Lucas, le cuisinier, est là, à veiller au grain. En attendant je vais pratiquer mon sport favori :
" Ca ne te gênes pas d’être en petite tenue devant tout le monde ? Enfin je veux dire devant le cuistot. Moi je serais terriblement mal à l’aise."
Moi et mes questions.
"Non ça va. Tu sais, après tout j’ai un beau corps, pourquoi le cacher ? Et puis je suis sûr que Lucas en a vu d’autres. Avec tous ses étudiants qui se promènent en tenus d’Adam."
Pas du tout modeste la Lise …
" Et toi Doug ? Ca te gênes pas que ta copine se balade comme ça ? Tu n’es pas jaloux ? "
Je relance.
"Elle fait ce qu’elle veut du moment que personne ne touche !"
Mauvaise réponse.
" T’imagines le tableau ? Je verrais bien un combat de coq entre Douglas et celui qui osera toucher à Lise. Un vrai combat de catch en direct !"
Ca c’est Raya. Une fille un peu bizarre par moment mais je l’aime bien. C’est ma meilleure amie. En fait, la seule fille avec laquelle je m’entends vraiment bien. Une qui ne se prend pas trop la tête avec des trucs de fille mais qui sait rester classe en toute circonstance. On faisait un beau trio avant l’arrivé de Lise, moi, Douglas et Raya. Mais ce temps est révolu. Doug passe plus de temps avec elle qu’avec nous deux. C'est dommage mais on savait tous plus ou moins que ça allait arriver un jour ou l’autre. Mais il reste fidèle à lui-même et on a encore des bons moment de rigolades, c’est le principal. Comme maintenant par exemple. Raya et lui sont partis dans leur délire et ça a l’air d’exaspérer Lise au plus au point. Trop gamin pour elle sans doute.
" Je vous laisse à vos petits jeux, j’ai cours dans trois heures et il faut que je sois prête à temps, annonça-t-elle en se levant.

snapshot_30f9f54f_10fa65e1

La reine de beauté sort de la pièce la tête haute dans sa petite tenue. Et elle veut nous faire croire qu’elle va s’habiller ? Je peux vous jurer qu’elle n’a jamais autant de tissu après qu’avant. Elle passe trois heures dans la salle de bain pour ressortir quasiment identique à ce qu’elle était en rentrant. Le maquillage, la coiffure…Tout. Bon, elle ne va pas ressortir en petite tenue mais c’est tout comme. Vous verrez tout à l’heure. C’est tout à fait le genre de fille superficielle qui arrive à peine à retenir que deux et deux font quatre, et encore en comptant sur leurs doigts. Je ne dis pas par là que je suis très intelligente mais je peux mettre ma main au feu que mon QI est un multiple de 10 du sien, facilement. Je me demande comment Douglas a pu tomber amoureux d’elle. Elle a sûrement utilisé un filtre ou une formule magique, parce que sinon c’est impossible. Il n’a jamais était attiré par ce genre de fille et pourtant là il est raide dingue devant elle. Et moi qui suis raide dingue devant lui, il ne me remarque même pas. Les mystères de l’amour…
Ca y est, je repars dans mon sujet de prédilection et je suis sûr que ça ne vous intéresse pas. Quoi qu’il en soit, j’aimerais bien avoir accès à la salle de bain moi aussi. J’ai cours dans une heure et je sens que je vais encore devoir demander à Doug si je peux lui emprunter la sienne, pour la 5ème fois de la semaine.

snapshot_30f9f54f_50fa6267

Et voilà qu’est ce que je disais… Rien sur les épaules. Haut ultra court et mini short. Franchement, elle a combien de surface de tissu sur elle en ce moment ? L’équivalent d’un mouchoir de poche ? Faut être complètement siphonnée pour sortir comme ça. Et puis devoir supporter le regard des hommes sur toi… Rien que d’y penser, ça me répugne. Je préfère mes bonnes vieilles fringues qui même si elles ne sont pas sexy, me permet au moins d’être à l’aise. >Non mais regardez comment elle l’embrasse…On dirait qu’elle va le gober. Remarquez, ce qui est drôle c’est que Doug à l’air de manquer d’air. Tant pis pour lui, il n’avait qu’à pas tomber sous son charme. Petite vengeance personnelle même si elle me fait plus de mal à moi qu’à lui. Au moins il a quelqu’un…Moi je suis toute seule. Ce n’est pas dérangeant en soi mais quand je vois tous ses couples autour de moi (et dieu sait combien il y en a sur le campus), ça rend triste et j’aimerais bien avoir quelqu’un moi aussi qui me serre dans ses bras et qui me chuchote des mots d’amour à l’oreille. Seulement voilà, je ne m’imagine que dans les bras d’une seule personne et cette même personne ne me voit seulement que comme une amie et il faut que je fasse avec. Et que je m’accommode de ces bruits de bouche incessants qui accompagnent leurs nombreuses embrassades. A croire qu’ils sont collés parfois…

snapshot_30f9f54f_f0fa69b3

Le moment de la journée que je préfère. Une fin d’après midi en tête-à-tête avec Douglas. Moi travaillant et lui faisant semblant de s’intéresser à ce que je fais même s'il n’y comprend rien. Seulement lui et moi. Pas de Lise dans les parages et une Raya qui se fait toute petite dans son coin.
" Alors, tu fais quoi aujourd’hui ? Un cours de métaphysicochimie quantique ou alors une étude sur les sciences dégénératives des cellules bactériennes dans une souche d’arbre du désert de Zarbville ?
- Tu peux répéter ?
- Euh…non. Passons directement au moment où tu m’explique ce que tu fais, tu veux bien ?
Le pauvre, il est totalement perdu quand il s’agit de sciences…L’esprit littéraire….
" Bien sûr. Et bien tu vois pour une fois, ce que je fais n’a rien à voir avec les cours. Je continue mes recherches pour retrouver mes parents."
Une de mes grandes passions, si je peux m’exprimer ainsi. Retrouver mes racines. Et par la même occasion celle de Douglas. Il ne m’a jamais vraiment aidée parce qu’il pense que c’est peine perdue mais je sais qu’un petit morceau de lui espère que je tombe sur quelque chose qui nous rendrait notre identité. Un nom, un visage…Seulement après le terrible cataclysme qui a secoué la région il y a maintenant vingt ans, on n’est pas sûr de retrouver une trace de ce que l’on cherche.
" Et ça donne quoi pour l’instant ?
- Pour l’instant pas grand chose, comme d’habitude. Mais j’ai trouvé une chose intéressante dans des vieilles archives. Tu sais que ton nom de famille n’a pas été choisi au hasard ?
- Vraiment.
- Oui enfin je pense.
- Et qu’est ce qui te fait penser cela ?
- J’ai trouvé les traces d’une certaine Marina Touguézeur, apparemment, une femme riche du quartier mais aucune chance que ce soit ta grand mère où un truc de ce style, le seul bébé de la famille était une fille." Marina Tougézeur. Une pensée me traverse l’esprit. Si je me marie un jour avec Doug, ça serait mon nom… Bon j’arrête de rêver, j’ai mes recherches à continuer.

snapshot_30f9f54f_90fa6c72

La blonde est rentrée. Plus le temps passe moins j’arrive à la supporter. C’est pour ça que je m’éloigne et que souvent je me retrouve seule le soir devant mon télescope à contempler les étoiles. J’aime bien observer l’immensité de l’univers et me dire que peut être là, quelque part, se trouvent les réponses à toutes les questions que les Sims se posent. Et peut être même les réponses que je cherche sont elles, elles aussi cachées dans un recoin encore inexploré par l’esprit humain et pas dans les livres ou les vieilles archives que je connais maintenant presque par cœur. C’est tellement beau que je commence à philosopher. Mais c’est vrai qu’il y a des détails physiques troublants chez moi. Et chez Doug aussi. Ces oreilles en pointes par exemple d’où sortent-elles ? Ce n’est pas très courant à Forgottendale et je dirais même c’est rare. A ma connaissance, seul Douglas et moi pouvons nous vanter d’en posséder. Encore nous deux. Les seuls deux rescapés de la catastrophe. Deux bébés retrouvés abandonnés dans les décombres d’une somptueuse bâtisse. Les gens ont eus dans l’idée que nous étions frère et sœur mais après analyse, ils ont bien du se ranger à l’évidence que nous n’avions aucun lien si ce n’est d’avoir été trouvés au même endroit et d’avoir survécu tous les deux à un cataclysme qui a décimé toute une population et réduit à néant une des villes les plus prospère de Simstate.

snapshot_30f9f54f_f0fa6d77

" Tu es encore à ton télescope ?"
La voix de Douglas m'a tout à coup tirée de mes pensées.
"Et toi tu n'es pas avec ta blonde ?
- Et bien non, comme tu peux le voir."
C’est assez rare pour que je n'en profite pas.
" Alors que nous apprennent les étoiles aujourd’hui ?
- Pas grand chose. Ah si, il va pleuvoir demain.
- C’est vrai ? Comment tu vois ça ?
- J’essayais de faire de l’humour mais je vois que je devrai m’abstenir.
- Mais non, c’était très drôle je t’assure.
- Oui tu as l’air mort de rire. Je suis sûr que tu te sens beaucoup mieux."
J’adore ces moments de complicité qu’on partage par moment. Une conversation banale mais qui fait du bien.
" Tu permets que je m’assois à côté de toi ? Je me doute bien que tu ne vas pas lâcher ce télescope avant d’avoir enfin prouver que les petits hommes verts sont une réalité.
- Fais comme chez toi, je t’en prie. Mais fais vite, j’attends la visite de mes amis martiens.
- Merci, c’est très gentil à toi.
- Mais c’est tout naturel mon cher.
- C’est une belle nuit ce soir non ? Dégagée, on voit très bien les étoiles…
Quand il commence comme ça, c’est que quelque chose ne va pas et qu’il a besoin de parler.
" Allez, raconte-moi. Qu’est ce qui t’arrive ?"

Posté par missing à 00:26 - - Commentaires [19] - Permalien [#]


Commentaires sur Le réveil. Un objet que tout le monde possède

    Waouw, waouw, waouw!
    Chapeau, je dirais même plus, CHAPEAU!
    Là, tu t'en sors très bien. Quel plaisir de te retrouver! Et ton style qui s'affine, encore et encore, tu vas nous emmener vers des sommets inexplorés si tu continues!
    Franchement, j'ai a-do-ré cette mise à jour. Tu sais comme Marina va me manquer mais je crois que tout cela va passer plus agréablement que prévu, car cette idée est excellente.
    Désolée, comme d'habitude, quand j'ai aimé vraiment quelque chose, je ne sais pas quoi dire!
    Mais c'est vraiment super. Tu aimes les blondes aussi à ce que je vois, autant que moi et Mahtan
    Et puis tu nous fais des dialogues et un récit très bien écrits. Zut, pourquoi tout ce que je pense ne veut pas sortir?!!
    En tout cas, je peux te dire que ce n'est que du positif, alors amène nous très vite la suite!
    Surtout avec une fin pareille! C'est honteux!
    Merci pour ce courage dont tu as fait preuve, tout le monde n'aurait pu en faire autant, et tu t'en sors avec brio, car tout ce que tu as fait là est magnifique.
    Désolée pour le commentaire un peu fouilli, je reconnais, mais je suis toute remuée par tant de talent!
    Poupouss

    Posté par Poupouss, 12 février 2006 à 00:51 | | Répondre
  • Oh j'ai oublié! Tu fais très bien parler les filles!

    Posté par Poupouss, 12 février 2006 à 00:53 | | Répondre
  • Un grand MERCI Poupouss. Ce que tu me dis là me soulage, je ne savais si ça allait plaire mais si ça te plaît à toi ça va.
    Merci pour ce compliment que tu me fais. C'est mon carburant à moi et je te promets, la suite arrive bientôt
    Merci, merci

    (Tu vois moi aussi je sais plus quoi dire )

    Posté par missing, 12 février 2006 à 00:59 | | Répondre
  • Merci Poupouss, un commentaire ne te suffisait pas, il a fallu que tu en pondes un second (remarque pour une cokoteuse) et me piques ma réplique!
    Remarque je me demande si mon commentaire est bien utile puisqu'avec ton avis l'Ami est satisfait, et carbure déjà pour la suite alors, je sers à quoi moi la dedans, je vérifie les freins?

    Allons plus sérieusement : c'est génial, il faudra que tu m'expliques comment à ton âge tu arrives à montrer une expérience que je pense tu n'as pas encore vécue (à part l'histoire du réveil,satané réveil)de ce que pensent les femmes hein?

    Et moi je ne ferai pas wahou mais OUF!
    Car après ce qui est arrivé à ton jeu, et ce que tu laissais paraître je ne donnais pas cher de la suite à Marina!
    Eh bien je me suis trompée et j'en suis ravie car il y a là un super virage que tu as bien négocié, certes, avec un bon carburant, mais j'ai vérifié les freins

    Maman Internet!

    Posté par Anmi, 12 février 2006 à 03:03 | | Répondre
  • Mais non, Anmi. Toi aussi tu peux laisser des commentaires, ça ma fait très plaisir. Tu sais combien je suis fan de tes petits messages, toujours pleins de bon sens et de petites touches d'humour.

    Désolé, je ne sais pas comment je fais pour montrer des choses que je n'ai pas moi même vécue, ça vient tout seul et c'est tant mieux si ça t'a l'air de correspondre à la réalité. Peut être est-ce à force d'écouter les gens autour de moi ?

    Merci pour ton commentaire, j'espère que tu es bonne en mécanique, parce qu'on ne sait jamais faut que les freins soient vraiment en bon état si jamais j'ai trop de carburant !

    Posté par missing, 12 février 2006 à 10:31 | | Répondre
  • Je viens de lire avec beaucoup de plaisir, c'est vraiment agreable, une bonne histoire tres bien ecrite bravo!!

    il faut absolument que je revienne lire la suite car ton histoire m'a vraiment accroché,.
    un grand bravo !!

    Amicalement Dom

    Posté par Dom, 12 février 2006 à 11:42 | | Répondre
  • Ca fait plaisir de te voir ici, toi la reine de la construction et des idées géniales ! Alors tu sors le nez deux minutes de tes plans pour venir me lire ? C'est gentil ça.
    Je te remercie et j'espère te revoir bientôt !

    Posté par missing, 12 février 2006 à 11:47 | | Répondre
  • Heureux de te voir de retour l'Ami ! Et en pleine forme apparemment. Je n'étais pas concentré dans ma lecture car je fignollais les préparatifs pour l'anniversaire de ma soeur et de mon cousin.

    Je relirais plus tard et là je commenterais !

    Aurélien

    Posté par Aurélien, 12 février 2006 à 15:37 | | Répondre
  • C'est ce qui s'appelle savoir tirer parti de ses ennuis, Missing. J'adore le parfum de mystère qui règne sur cette mise à jour, avec toutes les questions que se pose Marina sur ses origines. Décidément, les blondes en prennent pour leur grade, ça m'a fait pouffer de rire. Toi aussi tu as pris un bout du flambeau, en même temps que Poupouss. On a envie de lire la suite dès que possible. Faire parler une fille quand on est un garçon est aussi super que de faire parler un garçon quand on est une fille, je suppose. On se sent plus libre, car on ne s'identifie pas au personnage. Tu t'en sors à merveille.

    Et puis la lecture des commentaires précédents vaut aussi le détour, ici, surtout celui d'Anmi (qui se couche vraiment très tard, je trouve...)

    A bientôt et croisons les doigts pour que tes ennuis ne se reproduisent plus jamais.

    Posté par Phinea, 12 février 2006 à 16:30 | | Répondre
  • Pas de problème Aurélien, prend ton temps

    Phinea, quel honneur d'avoir reçu un bout de ton flambeau ! En effet, c'est un exercice assez intéressant de faire parler un fille, on a plus de recherche à faire pour voir comment elle réagirait face à une situation ou comment elle ne réagirait pas.

    Quand à la suite elle ne devrait pas tarder, j'ai déjà ce qu'il faut !

    Posté par missing, 12 février 2006 à 18:10 | | Répondre
  • Alors qu'attends-tu?
    Bien sûr qu'il a un bout de flambeau, et un fameux, je le dis!
    En tout cas j'espère que tu prends autant de plaisir à faire parler une fille que j'en ai à faire parler un garçon... si tu veux je te conseille MDR!
    Mais non qu'est-ce que je raconte, tu n'en as nullement besoin!
    Tant que tu y es, continue sur ta lancée, ça vaut le détour!
    Poupouss

    Posté par Poupouss, 12 février 2006 à 20:08 | | Répondre
  • coucou,

    Que de mystères... La suite, vite! En plus, la fin nous fait languir... C'est vraiment bien écrit, tu te dépasses (par contre y a plus de fautes d'orthographe que d'habitude.... petit bémol )

    J'attends la suite avec impatience!

    Aline

    Posté par Aline, 13 février 2006 à 13:21 | | Répondre
  • Super!

    Ha vite! J'ai hâte de connaître la suite!
    Effectivement il y a quelques fautes, mais ça ne gâche presque pas la lecture! Ton style s'améliore vraiment, j'en avais presque les larmes aux yeux!
    Allez, on a hâte de te lire!
    Bonne continuation ^_^

    Posté par Laura, 13 février 2006 à 15:11 | | Répondre
  • Je ne sais pas ce que j'attends Poupouss Continuer sur ma lancée ? Je sais pas...

    Merci Aline, tu sais j'essaye de me mettre au goût du jour avec tous ces auteurs qui nous font grincer des dents parce que la mise à jour est finie (n'est ce pas Poupouss ? ).
    Je sais pour les fautes, mais j'étais tellement impatient de publier et d'avoir votre avis que j'ai relu en diagonale seulement...Mais c'est corrigé normalement

    Missing

    Posté par missing, 13 février 2006 à 15:12 | | Répondre
  • Ah Laura, on s'est croisé ! Donc comme je disais pour les fautes, c'est corrigé, enfin je pense
    Alors tu as presque les larmes aux yeux ? Waouh...C'est beaucoup je trouve ! Merci beaucoup !

    Posté par missing, 13 février 2006 à 15:15 | | Répondre
  • Bon, tout le monde a déjà tout dit, mais m'en fout, je vais répéter !!!

    Alors voilà bravo bravo bravo pour ce magnifique tournant... Moi aussi, j'avais peur que Marina nous manque, mais mon petit doigt me dit qu'avec cette nouvelle histoire qui part sur les chapeaux de roue, nous allons peut-être en entendre un petit peu parler...

    Bon, par contre, qu'est-ce que c'est que cette Lise blonde et superficielle ??? Attention, hein, on n'est pas toutes comme ça !

    Une chose est sure en tout cas, c'est que j'ai vraiment très envie de lire la suite, Missing ! Ah tiens, ça me fait penser, faut que je trouve l'inscription à la mailing list...

    A bientôt
    Lise

    Posté par Delise, 15 février 2006 à 14:57 | | Répondre
  • Les blondes ne sont pas toutes comme ça, ou les Lise ?
    Je sais bien mais c'est le premier prénom qui m'est passé par la tête quand je l'ai crée alors on va dire qu'elle aurait été comme ça même si elle s'était appellée Marie, Annie ou bien je ne sais quoi d'autre...Ne m'en veut pas surtout !

    Bon j'espère que tu as trouvé le chemin de la newsletter et je suis content que tu aies apprécié le début.

    (D'accord, j'arrive un mois après mais c'est pas grave...)

    Posté par missing, 19 mars 2006 à 11:41 | | Répondre
  • Et pourquoi Marie ou Annie justement? Pas certaine que les prénoms sont choisis par hasard ici...

    Posté par Poupouss, 20 mars 2006 à 00:45 | | Répondre
  • C'est vrai que l'on pourrait croire que ce n'est pas choisi au hasard tout cela .. hum, hum ... je vais dépêcher Rénald pour qu'il fasse une enquête !

    Aurélien

    Posté par Aurélien, 28 mars 2006 à 13:45 | | Répondre
Nouveau commentaire